Paradise Kiss – Ai Yazawa

IMG_9423Mon avis bref : J’avais beaucoup aimé l’anime. J’ai adoré le manga (10 ans après).

L’histoire : 

La très sérieuse Yukari n’a qu’une obsession : réussir son entrée à l’université.

De par sa taille et sa silhouette, elle est pourtant le mannequin idéal pour présenter la robe que prépare une joyeuse bande d’étudiant.e.s en stylisme qui se regroupe dans une cave-atelier baptisée Paradise Kiss.

Enrôlée par ces étudiant.e.s uniques, Yukari se retrouve, un peu malgré elle, plongée dans un univers particulier….

Mon avis moins bref :

Cette histoire je l’avais découverte, il y a des années, un peu par hasard sur internet en version anime. J’avais bien aimé ce récit où l’on découvre le monde étudiant de la mode, où l’on suit l’histoire de Yukari et de son premier amour.

L’année dernière je ne sais comment au détour d’une conversation je me suis retrouvée à en parler à N. Et quelques mois plus tard je me retrouve à déballer pour mon anniversaire l’intégrale de « Paradise Kiss » d’Ai Yazawa.

Quand j’ai attaqué ma lecture je savais que j’aimerai. Après tout je connaissais déjà le récit, c’était un joli shojo jeunesse, pas prise de tête (n’allez pas croire que c’est lié, il y a des récits jeunesses super prise de tête). Alors qu’en fait c’est même pas un shojo mais un josei (ce qui veut dire que la tranche d’âge est 15-30 ans alors que shojo c’est plus jeune).

Alors de un ça m’apprendra à faire ce que je n’aime pas qu’on fasse, c’est à dire : juger une oeuvre parce qu’elle a telle ou telle étiquette. Bon pour le coup je jugeais sur des souvenirs mais quand même.

De deux :  merci N. Car ce fut une très belle découverte et redécouverte.

Le récit que nous raconte l’autrice, ce n’est pas simplement l’histoire d’une jeune fille qui se retrouve embarquée dans un concours de mode et qui va au passage découvrir l’amour.

Ce manga est de plein de personnages complexes et variés, qui se croisent au moment de leur transition vers « l’âge adulte ». Ai Yazawa raconte ici l’importance de cette période, des choix que nous y faisons et des gens que nous croisons à ce moment de notre vie.

L’autrice nous montre au fil du récit que les personnages qu’on pensait « simples », ont peut-être plus de choses à nous raconter qu’on ne le croit. Elle va aborder énormément de thèmes, liés à la période que vivent les protagonistes, pour en citer quelques uns : l’amitié, la jalousie, la sexualité.

Et j’ai trouvé que tout ces thèmes étaient abordés avec beaucoup de douceur, de délicatesse et de nostalgie par l’autrice.

Pour ajouter des points bonus au récit un personnage est bi et un autre personnage est trans. Ça change quoi à l’histoire ? Rien. C’est  juste comme ça et c’est cool. (Je fais attention à la diversité dans ce que je lie, je tenais donc à le souligner).

Enfin je vais parler très brièvement du dessin : j’ai énormément accroché aux traits d’Ai Yazawa. Le dessin est fin, délicat et bien rythmé. Certaines pages sont très chargées, ça ne m’a pas dérangé, le trait fin de l’autrice fait que ça passe crème.

Je vous laisse regarder les quelques planches suivantes, pour vous faire votre propre avis :

 

 

Ce livre vous tente ?  Il est peut être dispo chez votre libraire : ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s