Ne tournez pas la page – Seray Sahiner

Netournezpaslapage1-340x500.pngMon avis bref : Une très bonne lecture, avec une femme forte.

L’histoire : 

En émigrant à Istanbul, Leyla s’offre une nouvelle vie. Elle qui jusque-là avait à peine le droit de poser un pied dehors fait ses premiers pas dans le monde. Quand elle se dégote un petit boulot dans un atelier textile, l’amour frappe à la porte. Le bel Ömer qui règne dans le cœur des ouvrières l’a choisie. Mais le bonheur de la jeune Leyla ne va pas durer. Son patron lui arrache son innocence en même temps que son chemisier.
Leyla retrace son histoire, malheureusement trop ordinaire de femme battue, violée en toute impunité.  Elle nous lance un défi : tourner la page, pour découvrir qu’une autre issue est possible. Celle de la révolte.

Mon avis moins bref :

Il y a quelque temps j’ai été contacté par Belleville Editions, elles m’annonçaient qu’au printemps les femmes turques allaient lever le poing chez  Belleville (plus d’info ici) et me proposait de découvrir en avant première le roman de Seray Sahiner.

Je venais de découvrir cette maison d’édition et ses valeurs grâce à Exploratology via cet article de blog et avec la lecture « Sainte Caboche » de l’autrice Socorro Acioli.

Pour résumer :  Une maison d’édition dont j’aime les valeurs me propose un livre coup de poing écrit par une femme, sur les femmes…  J’étais joie et j’ai bien sur dit oui.

Comme d’habitude je n’ai pas lu la quatrième de couverture, je me suis donc attaquée à ma lecture avec en tête le peu que Dorothy et Marie m’en avaient dit.

J’ai tout d’abord grignoté la première partie du livre, cela pour deux raisons, la première étant que j’étais dans une phase où j’avais peu envie de lire et que je ne suis pas du genre à me forcer et la seconde est que dès la première ligne on sait que l’autrice va nous raconter une histoire tout sauf joyeuse. Mais j’ai dévoré la seconde partie du roman.

Seray Sahiner nous raconte l’histoire de Leyla. L’histoire d’une femme turque, d’une femme exploitée, battue par sa famille, puis mariée pour être exploitée et battue par son mari. L’autrice nous rappelle, via quelques remarques tout au long du récit, à quel point cette histoire, l’histoire de Leyla, est banale pour de nombreuses femmes.

Le récit est découpé en deux parties, en deux vies, deux choix de vies pour Leyla. Une première partie où dès les premières lignes nous apprenons que Leyla s’est suicidée suite aux « disputents » répétées avec son mari. Et la deuxième je ne vous en direz rien, à vous d’oser tourner la page.

Contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre avec un tel sujet, ce récit ne nous fait pas pleurer. Seray Sahiner raconte son histoire par la voie de Leyla. Et cette dernière ne s’apitoie pas sur son sort. Leyla est une jeune femme pleine d’humour, intelligente, lucide sur son sort, sur sa condition, qui cherche et trouve des ressources  pour s’en sortir, pour avancer. Elle ne nous donne pas envie de pleurer mais de la soutenir et d’être forte.

De plus Leyla n’est pas seule. Une des choses que j’ai beaucoup aimé dans ce roman, c’est le soutient que Leyla pourra avoir d’autres personnages féminins, qui pourra être tardif, maladroit mais qui a le mérite d’être là. L’autrice nous présente une sororité touchante, salvatrice et importante.

Enfin ce livre nous interpelle sur cette question : que faut-il faire pour qu’on ouvre les yeux sur la violence conjugale ?

Le style de Seray Sahiner est facile à lire. Pour information l’autrice détaille peu les scènes de violences. Elles ne sont pas tues, niées pour autant, à chaque fois les faits sont écrits noir sur blanc sans détails, tout est dit de manière direct.

Vous l’aurez compris j’ai beaucoup aimé cette lecture, et je vous la conseille.

Si vous souhaitez en savoir plus sachez que les Éditions Belleville ont fait un interview de l’autrice autour de son livre, il est ici.

Ce livre vous tente ?  Il est peut être dispo chez votre libraire : ici

TW : Violences familiales et conjugales, viols

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s